Back

Elon Musk : ses 4 projets pour révolutionner le monde

632

Lorsqu’on on parle du futur de notre monde, les films d’anticipation nous prédisent soit les pires catastrophes naturelles, soit un asservissement de l’Homme par la technologie. Mais un entrepreneur se prend encore à rêver d’un futur meilleur : Elon Musk. L’homme aux mille casquettes détonne par sa personnalité, sa créativité et sa capacité à travailler comme une machine pour parvenir à ses fins. Zoom sur ses 4 projets les plus ambitieux pour changer le monde.

 

Tesla, les voitures électriques autonomes

L’un des premiers projets d’Elon Musk, Tesla Motors, part d’un constat simple : les voitures à moteur thermique telles que nous les connaissons aujourd’hui sont en train de détruire la planète. Malgré cela, les voitures électriques peinent à se vendre car leur autonomie est dérisoire et qu’aucune n’approche le design exaltant des véhicules haut-de-gamme proposés sur le marché. Conçus par des ingénieurs informatiques, les véhicules de Tesla sont pensés comme des ordinateurs plutôt que des voitures : 100% électriques, une autonomie proche de celle des véhicules thermiques, un écran tactile immense pour seul gestionnaire de bord, des mises à jour régulières permettant de se réveiller avec de nouvelles fonctionnalités et surtout, un mode de pilotage automatique permettant à la voiture de vous emmener d’elle-même jusqu’à votre destination.

Musk a également annoncé la création d’un camion tracteur de semi-remorque plus aérodynamique qu’une Bugatti Chiron et un nouveau modèle de sa Roadster qui présente également une plus forte accélération, preuve à l’appui. Tesla est donc une société ambitieuse qui, malgré des problèmes financiers dus aux retards dans les livraisons de commande, continue d’influencer le secteur vieillissant de l’automobile en se permettant de créer des bijoux de technologie.

SpaceX, le voyage dans l’espace low-cost 

Probablement le projet le plus ambitieux d’Elon Musk à ce jour, SpaceX est une société dont le but est de nous de tirer le maximum de profits et d’avantages du voyage en fusée. Comment ? C’est simple. Avant SpaceX, les voyages en fusée étaient hors de prix car le moteur se désintégrait une fois la capsule lancée. Il fallait donc reconstruire des moteurs à chaque lancement. Un gouffre financier pour la NASA comme pour ses concurrents… Face à ce constat, Elon Musk a une idée : les moteurs de fusées doivent revenir en parfait état pour pouvoir réaliser un 2ème lancement dans la foulée, après recharge. SpaceX est née, et avec elle une toute nouvelle approche du voyage dans l’espace.

L’ambition de Musk est de démocratiser le voyage vers Mars afin de pouvoir y habiter (voir “Project Mars” ci-dessous). SpaceX réalise des dizaines de lancements avant de parvenir à son but ultime : faire revenir un moteur de fusée sur une base estampillée du logo de la compagnie. Pour prouver le succès de son idée et la possibilité d’envoyer des hommes sur Mars, Elon Musk fait embarquer en février 2018 une Tesla Roadster accompagnée d’un cosmonaute factice dans la plus grosse de ses fusées, la Falcon Heavy, afin de l’envoyer en orbite autour de la Terre. Pari réussi : celui que l’on nomme aujourd’hui “Rocket Man”, du nom de la musique de David Bowie, est encore à ce jour en train de tourner en orbite indéfiniment à bord de sa cabriolet. Face à ce succès, Musk annonce le 2ème volet de son idée : affréter des voyages en fusée entre les plus grandes villes du monde, et ainsi permettre de réaliser un Paris / New-York en 30 minutes.

Hyperloop, le tube à grande vitesse

À l’origine du projet, un rêve imaginé par Jules Verne dans lequel les personnages se déplacent à 1 500 km/h “dans des tubes pneumatiques jetés à travers les océans”. C’est en 2013 qu’Elon Musk annonce sa propre vision du concept, nommé Hyperloop Alpha. Il publie sur les sites de SpaceX & Tesla un livre blanc de 57 pages détaillant sa vision de ce nouveau mode de transport. Dans un tube presque entièrement vidé de son air, une capsule transportant humains et/ou marchandises se déplace sur un coussin d’air. Les frottements sont ainsi limités et des vitesses très élevées peuvent être atteintes sur de courtes distances.

Mais déjà bien occupé par ses deux premiers projets, Musk annonce laisser cette idée en open-source pour les ingénieurs et entreprises intéressés, tout en précisant qu’il se lancerait lui-même dans l’aventure si personne ne le développait dans les prochaines années. Le concept séduit les investisseurs du monde entier dont Richard Branson, le patron de Virgin, à tel point qu’en 2016 la SNCF elle-même investit dans la société Hyperloop One afin de développer ce cinquième mode de transport, bien plus rapide que l’avion ou le train.

 

Project Mars, aller vivre sur Mars

Le dernier projet, et pas des moindres puisqu’il constitue à lui seul le but ultime de Musk : rendre Mars habitable et en faire une planète de substitution pour notre Terre vieillissante. Pour cela, il prévoit tout d’abord d’envoyer des hommes sur la planète rouge afin d’installer des colonies qui permettront de créer de la vie sur place. Lors d’un processus nommé “Terraformation”, un écosystème proche de celui de la Terre, pourrait alors être créé sur Mars, notamment en faisant fondre ses glaciers. Une fois ce processus mis en route, nous pourrions décider de déménager sur Mars, aller y faire un peu de tourisme ou encore s’y réfugier en cas de problème sur la Terre. Elon Musk a lui-même annoncé qu’il souhaitait finir ses jours sur Mars.

Nous vous présentons ici 4 projets d’envergure, mais il en existe encore beaucoup d’autres avec lesquels Musk compte façonner notre futur : notamment l’interface cerveau-machine Neuralink, le projet de réflexion pour une Intelligence Artificielle responsable OpenAI, ou encore le système stockage d’énergie solaire & éolienne pour les ménages PowerWall.

Pendant que nous finalisions le bouclage de ce premier numéro de Kiss City Paris, Space X a annoncé qu’une fusée partirait dans le courant de l’an 2023 pour faire le tour de la Lune puis revenir sur Terre. À son bord, le milliardaire japonais Yusaku Maezawa s’est offert tous les sièges disponibles, avec comme ambition d’inviter 8 artistes à voyager avec lui : « On va demander à ces artistes de créer quelque chose après leur retour sur Terre, et leurs chefs-d’œuvre devront inspirer les rêveurs qui sommeillent en nous ». Il ne reste qu’à savoir qui seront les 8 heureux élus qui vivront le rêve ultime de pouvoir voir la Lune de près.

Nul doute que cet incroyable ingénieur continuera de se donner les moyens de réaliser ses rêves les plus fous, d’ici là c’est bien à nous que Musk met des étoiles pleins les yeux

 

Timeline :

  • Juin 1971 : Naissance à Prétoria (Afrique du Sud)
  • Mars 1999 : Création de X.com (futur PayPal)
  • Juin 2002 : Création de Space Exploration Technologies (SpaceX)
  • Octobre 2008 : Accède à la présidence de Tesla Motors
  • 2013 : Nommé “Businessperson of the year” par Fortune pour SpaceX, Telsa & SolarCity