Back

Iris Mittenaere

Miss Univers à nue

Chapeau : Après avoir été élue Miss France puis Miss Univers en 2016, la belle Lilloise, compagne de Kev Adams, est devenue animatrice télé sur TF1. Début novembre elle publie un livre autobiographique. Rencontre avec une reine de beauté pleine de projets !
Propos recueillis par Alicia Fall.

À choisir, tu préfères la couronne de Miss France ou celle de Miss Univers ?

Avoir la chance d’être sacrée Miss France et Miss Univers la même année, est incroyable car je ne m’y attendais vraiment pas. C’était très intense au niveau émotionnel, surtout pour l’élection de Miss France, qui s’est tenue chez moi à Lille, où j’étais entourée par toute ma famille. En revanche, lors de l’élection de Miss Univers, seule ma mère a pu m’accompagner aux Philippines.

Comme une majorité de Miss la télé t’a fait les yeux doux ?

Je suis rentrée chez TF1 où je co-anime l’émission Ninja Warrior, aux côtés de Denis Brogniart et Christophe Beaugrand.

Co-présentatrice TV, une nouvelle vocation ?

C’est une nouvelle expérience. J’ai eu la chance d’être extrêmement bien entourée par Christophe Beaugrand et Denis Brogniart. J’ai bénéficié de tous leurs conseils et de leur expérience, ce qui m’a permis de tout de suite me sentir à l’aise. C’est un exercice dans lequel je me verrais bien, j’aime le divertissement comme l’émission 50 minutes Inside.

Tu es passionnée d’équitation. On a pu te croiser au Jumping de La Baule l’été dernier. Quel lien entretiens-tu avec nos amis les équidés ?

Lorsque j’étais petite, mes parents se rendaient souvent à l’hippodrome pour suivre les courses. C’est donc naturellement que j’ai fait un peu d’équitation enfant, mais je suis moins douée que ma sœur, qui en a fait beaucoup plus longtemps que moi. C’est la seconde fois que je viens au Jumping de La Baule, le cadre est toujours aussi magnifique et très fleuri. J’ai pris un réel plaisir à participer à ce bel événement hippique !

Le faux pas qui peut être fatal dans l’univers impitoyable des Miss ?

Il est impossible d’imaginer une Miss France qui ne sourit pas ou qui ne soit pas sympa. Au niveau du comportement, il faut être irréprochable. Pour beaucoup de jeunes filles, on incarne un modèle auquel s’identifier. On doit faire attention à l’image que l’on véhicule…

Comment fais-tu pour rester toi-même ?

Pour rester moi-même, il me suffit de conserver les valeurs que j’ai reçues de ma famille.

Pendant un an tu as représenté Miss Univers à New-York. Te sens-tu toujours aussi française ?

J’ai adoré les États-Unis, New-York en particulier, mais je me sens française avant tout. Même si j’y retourne assez souvent pour des défilés, c’est en France que je me sens chez moi !

Parle-nous de ton premier livre publié par l’éditeur américain, HarperCollins…

Ce premier livre est une autobiographie racontant mon parcours, ma collaboration avec TF1, l’univers du mannequinat… Je donne également quelques conseils qui s’adressent aux jeunes femmes. Même si j’écris beaucoup, je n’ai pas la prétention d’être écrivain.

Entre les compliments et les critiques, quelle est ta méthode pour prendre du recul ?

Au début, gérer la notoriété et notamment les haters qui sévissent sur les réseaux sociaux est difficile, car certains individus se révèlent vraiment méchants. J’en ai fait les frais, lorsque j’ai été élue Miss France, certains me critiquaient, m’insultaient, contactaient même ma famille. On a beau les bloquer, ils créent même de faux comptes ! J’ai une pensée pour tous ces jeunes qui démarrent leur adolescence sur les réseaux sociaux…. Pourquoi autant de haine ?

La critique qui te fait avancer ?

Les critiques positives t’aident à t’améliorer : comment travailler sa posture, la façon de se maquiller…Par exemple, j’ai posté sur les réseaux sociaux une photo où je posais sur un balcon. Un internaute m’a complimentée pour ma tenue, mais m’a signalée qu’en revanche le choix du cadre n’était pas top car le balcon était sale. C’est vrai que chaque détail compte quand on publie un post Facebook (rires).

Quelle amoureuses es-tu ?

Je suis une amoureuse passionnée ! J’aime l’amour. J’aime l’idée d’être amoureuse. J’adore cet état d’esprit où je m’investis totalement et donne tout. Mais je n’abandonnerais pas ce que j’aime faire !

Que ferais-tu de fou par amour ?

À notre époque, l’indépendance professionnelle pour une femme est primordiale. Comme je suis passionnée, je sais que l’amour peut s’arrêter un jour, alors qu’un métier, c’est pour toute la vie. Je suis certes tout à fait capable de faire des concessions, comme déménager à l’autre bout du monde, mais en aucun cas stopper ma carrière, qui me permet de m’épanouir. D’ailleurs, lorsque l’on aime vraiment, on ne demande pas à l’autre de se sacrifier !

Où te sens-tu le mieux ?

Au sein de ma famille. La famille est très souvent le meilleur endroit où l’on peut se ressourcer sans être jugée.

Quel est ton secret beauté ?

Tous les mois, je fais des soins du visage et quand je ne peux pas aller en institut, je les fais moi-même à domicile. J’utilise simplement l’astuce de la vapeur avant de me faire un masque. C’est très efficace pour désincruster les pores de la peau. Ensuite j’applique un soin pour hydrater la peau.

Côté mode, tes coups de cœur ?

Mes créateurs préférés sont Stéphane Rolland et Jean-Paul Gaultier, qui faisait partie du jury Miss France et qui est absolument génial. J’adore aussi le style qu’Olivier Rousteing apporte à Balmain.

La devise qui te fait avancer ?

Profiter de la vie et de l’instant présent !

La question que tu détestes qu’on te pose ?

Comme je veux préserver les gens que j’aime, je dirais les questions qui touchent de trop près à ma vie privée, sentimentale ou à ma famille.

Enfin, un mot pour les KissCiteurs ?

À partir de Novembre je serai en tournée dans toute la France pour présenter et dédicacer mon premier livre, venez me voir de la part de Kiss City Mag !