Back

Business : Aveta Global

Rencontre Dirigeant

Sébastien LE COZ

L’Entrepreneur aux mille et une valeurs !

L’équipe de Kiss City Paris aime valoriser les Femmes et les Hommes, qui font bouger les lignes par leur engagement et initiatives, pleines d’éthiques, d’humanisme et de bon sens. Sébastien LE COZ, CEO de la société AVETA GLOBAL se positionne comme un facilitateur et un coordinateur de projets d’expansion à l’international. Présente dans les 5 continents, AVETA GLOBAL incarne cette image forte de société ouverte sur le monde, multidisciplinaire et innovante. Expert international et diplômé d’un MBA en finance d’entreprise et fiance internationale de l’université de Boston College du Massachusetts, Sébastien LE COZ incarne cette nouvelle génération d’entrepreneurs au leadership qui casse tous les codes et pensées limitantes ! Rencontre atypique avec un fervent défenseur de l’écologie et du luxe éthique. 

Par Estelle GUEÏ

 

Une qualité que l’on vous reconnaît souvent ?

Ma pugnacité et mes idées originales.

Le message le plus fort que vous voulez délivrer ?

C’est un message de fraternité, car nous sommes toutes et tous frères et soeurs. Je prêche pour le rapprochement des peuples surtout que nous sommes plus forts ensemble.

Si vous deviez vous raconter en quelques objectifs, ce seraient lesquels ?

Énergétique, ouvert d’esprit, engagé et généreux dans l’effort.

Un principe de base auquel vous ne dérogez pas ?

S’exprimer en toute circonstance de façon apaisée et rationnelle. Être toujours cordial avec les autres, même lorsque je ne suis pas d’accord ou franchement énervé.

L’erreur que vous ne commettriez pas 2 fois ?

Je ne regrette rien car même mes expériences négatives nous apprennent des enseignements. La seule erreur justement c’est d’avoir des regrets. Chose qui m’arrive rarement car j’aime aller de l’avant et je regarde rarement dans le rétroviseur.

Votre plus belle réussite ?

Avoir su conserver l’amitié de mon meilleur ami, que j’ai connu à la Maternelle, à l’âge de 3 ans, malgré les épreuves professionnelles que nous avons traversés en tant qu’associés depuis 1998. Nous avions pourtant mille et une raisons de nous fâcher depuis la création de notre 1er business, en Côte d’Ivoire.

Guide de l’Export pour la Côte d’Ivoire

Sur quoi travaillez-vous actuellement ?

Je travaille sur l’armada de la transition écologique. Des gros chantiers qui ont été mis en stand-by et qui ont redémarré. L’un de ces projets autour de l’écologie est un événement prévu pour mai 2022, avec des cargos à voiles, avions à hydrogènes. Beaucoup de mes clients sont positionnés sur la transition écologique où j’embarque aussi mes partenaires. ”

Quel est le message le plus fort que vous voulez délivrer ?

” J’aime véhiculer une empreinte positive et donner du sens à mes projets au risque de sortir de ma zone de confort, des sentiers battus, d’être parfois à contre-courants. J’assume mes choix ! ” 

Quelle est votre définition bien personnelle du luxe ?

Se sentir bien où on est, avec qui on est. C’est presque la définition du bonheur.

Le luxe qui vous laisse de marbre ?

Tout ce qui est obséquieux, too much ou bling-bling. Pour moi le luxe est discret, d’abord pour soi et non pour paraître. Par exemple, prenons la métaphore du milieu de l’automobile, je préfère une Maserati grise ou noire, très élégante et très classe, plutôt qu’une Ferrari rouge flamboyante ou une Lamborghini jaune !

Comment appréhendez-vous la rentrée des Entrepreneure.e.s ?

Je crois qu’il est urgent que tout le monde se pose les bonnes questions, essaient de combler les failles et de fonctionner autrement. Il est urgent de capitaliser sur cette période bizarre que nous vivons suite à la crise sanitaire du COVID-19. En tant qu’Homme ou Femme, nous devons nous interroger sur le sens que nous voulons apporter à nos vies et donner plus de sens à nos actes, même au-delà de l’aspect professionnel.

Votre conseil pour relever tous les défis ? 

La collaboration et l’intelligence collective sans tabou, ni apriori, ni préjugés.

Comment percevez-vous les enjeux de Paris ?

L’enjeu de Paris réside dans le tourisme français à relancer pour faire venir les étrangers. Paris véhicule à l’étranger cette image de « ville musée », cassons le côté passif de Paris, en valorisant des initiatives originales et décalées !

L’aventure la plus folle à laquelle vous ayez participé ?

J’ai participé à une formidable aventure humaine collective cet été, qui avait pour objectif l’ascension du sommet du Mont-Blanc ! Cette initiative a été organisée au départ de Nantes, au pied du célèbre Éléphant des Machines de l’Ile. Le but de ce défi sportif était de parcourir 100km, avec des sportives et sportifs amateurs de tous âges, entrainé.e.s 4h par jours, pour sensibiliser l’opinion public sur l’importance de la gestion de ses émotions et briser les croyances limitantes qui favorisent la peur et donc l’inaction. Les candidats au challenge ont effectués 9h de marche quotidienne, soutenus par des entreprises partenaires, comme VIZAE. Toute une symbolique et un challenge qu’ils ont relevé, pour changer les mentalités !

 

 

 

error: Content is protected !!