Back

L’Aigle et la Rose

Le Jeu du Triangle Amoureux : Napoléon, Joséphine et Barras

Écrit comme un scénario de film, L’Aigle et la Rose, met en scène avec brio, la tumultueuse histoire d’amour entre le futur Empereur Napoléon et l’Impératrice Joséphine, et l’amitié troublante qui les liait à l’intrigant Paul Barras. Comment provoque-t-on le destin ? Quelle influence exerçait réellement Joséphine sur Napoléon ? Quels sont les secrets de ce couple hors norme ? Autant de questions, auxquelles Serge Hayat tente de répondre, en signant de sa plume, un roman haletant…

Par Estelle GUEÏ

 

Un écrivain et cinéaste féru de fresques historiques

Entrepreneur, producteur de cinéma et auteur français, Serge HAYAT, a investi dans plus de 600 films via les fonds d’investissements Cinémage. Certaines productions ont remporté la Palme d’or, comme Titane (2012), Dheepan (2015) ou encore Anatomie d’une chute (2023), dont le succès retentissant a été couvert au Festival de Cannes par le média KissCity Mag.

Serge HAYAT, c’est aussi des films grand public comme Potiche avec Catherine Deneuve, Les Garçons et Guillaume, à table ! Le Règne AnimalLes Beaux Gossel’ArnacoeurDe rouille et d’osLa Première Étoile ou encore Mesrine : l’ennemi public n°1.

Autant vous dire que l’écriture de Serge HAYAT est clairement cinématographique, au style épique et affûté comme un mousqueton (*ancien petit fusil à canon court) !

 

L’auteur et cinéaste, Serge Hayat, a publié aux Éditions de l’Observatoire une roman narrant l’histoire d’amour hors norme entre Napoléon Bonaparte et Joséphine de Beauharnais

 

C’est donc dans une ambiance de fresque historique, peu de temps après que le roi de France Louis XVI eut la tête coupée sous l’échafaud et que Robespierre ne fit régner la terreur dans les rues de Paris, que se joue le destin de Napoléon, Joséphine et de Barras, aux portes du pouvoir. L’Aigle et la Rose, titre hautement symbolique, illustre avec poésie une des plus énigmatiques histoires d’amour du Premier Empire.

L’Empereur Napoélon Ier sacre son épouse Joséphine comme Impératrice à la Cathédrale de Notre-Dame de Paris le 2 décembre 1804

 

Je t’aime, moi non plus 

Comprendre la psychologie de Napoléon et de Joséphine est un mystère obscur où se mêlent relents Freudien, revanche sociale et peur des lendemains pour Joséphine.

En effet, ce livre brosse la passion et les ambitions entre Napoléon Bonaparte et Joséphine de Beauharnais. Deux êtres voraces, impétueux, ambitieux, des politiques hors-pair qui se complétaient pour mener à bien leurs ambitieux projets de conquérir la France et le cœur des Français.

 

Napoléon Bonaparte et Joséphine de Beauharnais étaient deux êtres taillés du même bois : impétueux, ambitieux, passionnés et un couple politique hors-pair !

 

Plus qu’un amour, Joséphine était une Partenaire de vie, une Muse qui a contribué à transformer Bonaparte en Napoléon.

L’adage populaire « derrière chaque grand homme se cache une femme » n’a jamais été aussi vrai !

Pour mieux comprendre la complexité de la relation passionnelle et tumultueuse entre ces deux personnages historiques, HAYAT a exhumé des extraits de courriers enflammés envoyés de la main de Bonaparte à sa dulcinée. On imagine aussi le travail d’enquête qu’il a réalisé en amont avant d’écrire ce sulfureux huis-clos aux dialogues tirés à fleurets mouchetés, et truffés de joutes verbales.

Dans l’Aigle et la Rose nous découvrons donc le portrait d’un Napoléon angoissé, fou d’amour pour Joséphine qu’il surnommait Rose ou sa « forêt noire » en référence à son impériale intimité, tenaillé par la peur de l’abandon : « Elle m’a abandonné. Sans elle, sans…son amour…il n’est pour moi ni bonheur ni vie ! » 

 

Bonaparte incarne à merveille le transfuge de classe ou « l’amphibie social ». Napoléon représente aussi l’image de la méritocratie

 

Conscient des nombreuses infidélités à peine voilées de son épouse et de son passé trouble, Napoléon érige Joséphine en Girl Power avant l’heure, véritable exemple de résilience.

La multitude de talents de Joséphine, son histoire personnelle et sa psychologie si fascinante sont disséquées d’une main de maître.

La rendant encore plus attachante que son Empereur de mari. Une femme moderne dans sa manière de vivre, de penser et d’agir, affranchie de la bien-pensance, libertine et éprise de liberté. Aussi énergique et déterminée que son époux, Joséphine a un tel appétit de vivre que sa fougueuse intrépidité lui a permis d’échapper à la guillotine pendant la Révolution Française, au veuvage de son défunt époux guillotiné, et à la ruine grâce à d’habiles alliances.

Un personnage haut en couleurs, dans la droite lignée des héroïnes de romans, dont la puissante énergie galvanisait le jeune Napoléon. Dans l’inconscient collectif Joséphine incarnait cette « étoile » comme la surnommait Napoléon car pendant toute la durée de leur union elle lui portera chance et lui distillera de précieux conseils en fine stratège qu’elle était également. Loin d’être une aristocrate frivole, Joséphine de Beauharnais rencontra Napoléon Bonaparte grâce à l’entremise de leur ami commun Paul Barras, ancien général de la Révolution et Directeur du Directoire de France.

 

Caricature d’époque mettant en scène la relation entre Joséphine et Paul Barras

 

Fruit d’une vieille noblesse provençale et fils de militaire, Paul Barras est un arriviste, opportuniste, libertin, épicurien sans foi ni loi : « Un vieux briscard de la politique, menteur et corrompu ». Son rôle fut déterminant dans la rencontre entre Joséphine de Beauharnais et Bonaparte car Barras était son mentor et protecteur.

De 6 ans son aînée, Joséphine est issue de l’aristocratie, tandis que Napoleone Buonaparte appartient à la bourgeoisie Corse. Grâce à ce mariage, Napoléon accéda à un statut social aristocrate. En outre, comme l’expliquent les historiens, les mœurs entre aristocrates et bourgeois de l’époque étaient très différentes, notamment sur les questions sentimentales.

C’est dans ce contexte de transfuge de classe que Bonaparte, subjugué par Joséphine, à tel point qu’elle devient son obsession, réalise : « qu’en plus de l’aimer il l’admirait pour ce qu’elle avait été tout ce temps et qu’il n’avait pas su voir. Une survivante. Une battante. Une guerrière. Une alliée. SA bonne étoile ».

 

Les affres de la passion amoureuse entre Napoléon et Jospéhine

 

Les affres de la passion amoureuse entre Napoléon et Joséphine n’avaient pas de secrets pour leurs contemporains dont certains spectateurs aux premières loges se repaissent des lettres envoyées du front par Napoléon à Joséphine où il lui déclarait sa flamme et la réclamait de tous ses vœux.

Hélas, à cette époque-là, lorsqu’on ambitionne de diriger la France, donner un héritier à la couronne est une condition sine qua non. Face à son infertilité, Napoléon dut à l’apogée de l’Empire, divorcer de son « Étoile », le 15 décembre 1809. Ce qui amorça le début d’un long déclin, qui conduisit l’Empire à l’effondrement. Le futur exilé de Sainte Hélène confiera : « Malgré ma colère, j’attendais avec impatience le moment d’être en elle. Sa forêt noire, à qui j’aime donner mille baisers »

 

L’histoire d’amour tumultueuse entre Napoleon et Joséphine a inspiré le réalisateur américain, Ridley Scott. Ici image du film « Napoléon » (2023) interprété par Joaquin Phoenix

 

A travers les pages du roman de Serge HAYAT, on comprend que Joséphine est la femme que l’Empereur a le plus aimée, follement. Celui qui observait Joséphine faire sa toilette se souviendra : « J’ai le cœur sensible comme tout le monde. Joséphine m’a inspiré une passion sans bornes, une ivresse…qui me dégrade. Je l’ai senti, elle gagnait chaque jour un empire sans limites, elle assouvissait mes sens. Je vais vous le dire : l’amour est nuisible.  Je ne le laisserai plus jamais s’emparer de moi »

 

 

Le mystère Joséphine : qui était-elle vraiment ?

Cependant, derrière cette grâce personnifiée, élégance et résilience, qui forçaient l’admiration, se cachait une femme volage, manipulatrice, intrigante, vénale, qui ne reculait devant rien pour protéger ses enfants et se prémunir de la misère.

Comme revêtir l’habit de l’espionne pour épier son mari et rendre des comptes à Barras, l’ami du couple, alors aux commandes du Directoire de France.

 

Le Vicomte Paul Barras, arriviste, intrigant et ancien protecteur de Bonaparte, qui fut aussi l’amant de Joséphine de Beauharnais lorsqu’il fut à la tête du Directoire de France

 

 

Travailleuse et ambitieuse, elle organisait en l’absence de Bonaparte des séances de travail avec Barras pour ourdir des stratagèmes financiers et arrangements frauduleux, où elle était grassement commissionnée, comme on le découvre dans le livre très documenté de Serge HAYAT.

 

Document d’archive lié au divorce entre Napoléon et Joséphine

 

Retenons de cette histoire d’amour atypique la phrase pleine de panache de Joséphine : « Ma volonté est de te plaire, de t’aimer et de t’adorer ». Ainsi que ce deal historique qu’elle livra dans les mains du futur Empereur : « Si vous choisissez de rester à mes côtés, je puis vous offrir les trois choses que vous désirez le plus au monde : d’abord un grand pouvoir, puis un grand destin. Un héritier, une dynastie. C’est le nouveau contrat de mariage que je vous propose. Et au bout du chemin, la France entre nos mains, pour plusieurs générations… »

 

Joséphine de Beauharnais était « L’Étoile » de Napoléon Bonaparte

 

Serge HAYAT dépeint avec délice un Napoléon humain, accessible, fragile, face à la passion amoureuse et aux affres de la jalousie.

De plus, les dialogues truculents entre Napoléon et Barras, émaillés de souvenirs d’enfance et de sa jeunesse militaire rendent la lecture de ce roman palpitante.

L’Aigle et la Rose, distille au fil des anecdotes, dialogues à couteaux tirés, doutes, souvenirs d’enfance et introspections personnelles, une certaine forme de compassion pour Bonaparte. Cet amoureux de la France, aimé des français, qui se laisse sans le savoir, manipuler par Barras et son épouse…

 

 

L’Aigle et la Rose
219 Pages 
Les Éditions de l’Observatoire 
21 euros 
Sortie : Mars 2024

 

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!