Back

Reportage : Cannes 2024

Départ pour la 77ème édition du Festival de Cannes 

C’est dans une ambiance festive et cinéphile, que l’équipe de KissCity Paris couvre le Festival de Cannes pour la 3ème année consécutive. En toute simplicité, Estelle partage pendant 11 jours les coulisses d’un événement cinématographique majeur, le plus couru de la planète !

Par Estelle GUEÏ

 

Le voyage de Julie et Estelle

Direction Paris Gare de Lyon pour me rendre à Cannes, équipée de 2 immenses valises kaki XXL contenant robes, accessoires, talons hauts et autre matériel audiovisuel pour couvrir l’événement sous toutes ses facettes. Affublée d’un chapeau blanc à ruban, d’un top croc et d’un pantalon noir, ma silhouette sportive semble engloutie par mes deux énormes valises… Quelques parisiens amusés me proposent leur aide avec galanterie.

Je souris : tout problème trouve toujours sa solution avec audace, charme et humour!

Dans le train bondé, je joue des coudes pour rejoindre mon amie réalisatrice et comédienne, Julie. Tout sourire, la mèche blonde impeccablement lustrée, le regard pétillant, la peau légèrement hâlée par les voyages, elle a gardé la place de « l’éternelle retardataire ». Comme des gamines à la veille de Noël, on se réjouit de partager ensemble cette folle aventure cinéphile !

 

Photo réalisée par notre photographe Gilles Kyriacos lors de l’édition précédente

Les images de l’édition précédente défilent dans nos têtes, pendant que le paysage urbain de Paris laisse place à d’immenses étendues vertes, puis à un horizon bleu.

On se remémore les bons moments : DiCaprio posant sur le red carpet avec l’équipe du film Killers of the Flower Moon de Scorsese. Le refus du diktat du « corps idéal » par Léna Situations. La chanteuse Dua Lipa embrassant fougueusement son petit-ami le réalisateur Romain Gavras…Nous faisons revivre en images ces milliers de It-girls, acteurs confirmés, réalisateurs adulés, créateurs de contenus et influenceurs aux millions de followers, qui ont fait le show jour et nuit, sous les crépitements des paparazzis et applaudissements du public…

Leonardo DiCaprio et l’équipe du film de Scorsese : Killers of the Flower Moon 

 

J’observe mon amie, dans son regard gris bleu, se devine le feu sacré d’une femme habitée par ses créations et ambitions. Cette année, Julie défend son second court-métrage au Festival de Cannes. Une production indépendante sur une histoire d’amour impossible entre deux êtres que tout oppose. Un sujet universel à la Roméo et Juliette.

Son regard s’éclaire lorsqu’elle m’explique son parcours de réalisatrice et les difficultés qu’elle a rencontrées avant de donner corps au « projet d’une vie ».

Très enthousiaste à l’idée que nous partagions ensemble cette aventure cannoise, elle s’exclame soudain : « Tu verras Estelle, c’est très bien pour ton média de participer au Festival de Cannes ! Le cinéma te va très bien. En plus,  tu as une gueule d’actrice. On ne te l’a jamais dit ? Tu pourrais tourner dans un film !»

Enfin, après 5h de train, nous arrivons à la gare de Cannes. Les photographes semblent être arrivés en premier, certains s’esclaffent : « Tout Paris est là ! » Les cocotiers sagement alignés et la chaleur du Sud invitent à la farniente.

Mais nous savons pourquoi nous sommes présentes. Pour vivre notre rêve autour du cinéma, créer des opportunités de rencontres et de business, promouvoir nos talents et pour ma part…vous raconter de belles histoires !

 

Suite au prochain épisode !

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!